FAQ

Mon activité sera-t-elle assurée en intégrant la coopérative ?

La CAE CLARA dispose d’une assurance en responsabilité civile professionnelle, couvrant l’ensemble de ses entrepreneurs dans leurs activités. Certaines activités ou évènements nécessitent toutefois parfois une assurance complémentaire ; en cas de doute, n’hésitez pas à poser la question lors d’une réunion d’information ou d’un rendez-vous individuel.

À partir de quelle étape de mon projet puis-je intégrer la coopérative ?

Il n’y a pas de critère restrictif. Vous devez maîtriser de manière professionnelle les compétences à mettre en pratique lors de la réalisation de vos activités. Le reste des étapes et des besoins sont identifiés, développés et acquis ensemble lors des accompagnements.

Les entrepreneurs-salariés bénéficient-ils des mêmes droits que les autres salariés au régime général ?

Oui. Ils sont couverts par le droit du travail (législation et réglementation du Code du travail, convention collective nationale SYNTEC, règlement intérieur de la CAE). Ils cotisent aux mêmes caisses sociales et aux mêmes taux et bénéficient donc des mêmes prestations sociales (Sécu, retraite, chômage). Les droits et devoirs des salariés d’une CAE sont les mêmes que tout autre salarié mais le règlement intérieur de la CAE en précise les particularités car dans une CAE on est «entrepreneur-salarié».

</p> <p>Change-t-on de statut à l'entrée dans la<br /> coopérative ?</p> <p>

Lors de votre entrée dans la coopérative comme entrepreneur, vous signez une convention de partenariat vous permettant de commencer à exercer votre activité en attente de la signature de votre contrat de travail en CDI. Tant que vous ne percevez pas de salaire, vous ne changez donc pas de statut (au regard notamment de l’assurance chômage, de la CAF, etc.).

Peut-on exercer plusieurs activités différentes au sein de la coopérative ?

Oui. Vous pouvez créer plusieurs « entreprises » différentes en fonction de vos besoins, ce qui vous permet de cumuler des revenus de plusieurs activités au sein d’un même contrat de travail. Il arrive aussi souvent de cumuler une activité artistique/culturelle avec une activité qui ne l’est pas : c’est aussi possible.

Quel est le coût de la coopérative ?

Il y a une mutualisation pour les frais administratifs et comptables de 10% du chiffre d’affaires HT ainsi que 1,15% pour l’assurance de responsabilité civile professionnelle et la cotisation à la CGScop. Il y’a aussi environ 75€ de médecine du travail par an, et les éventuelles impositions liées à votre activité (impôt sur les sociétés, taxes spécifiques telle que la taxe sur les spectacles), ou encore les éventuels droits d’auteur.

L’accompagnement, les moments collectifs et les formations en interne, financés par des fonds publics, ne sont pas à la charge des entrepreneurs.

Comment se présentent mes factures ?

L’interface de gestion comptable vous permet de faire vos factures très facilement, avec des mentions prédéfinies. Votre nom et/ou nom de votre marque ainsi que vos visuels sont mis en avant. La CAE étant votre entité juridique, il y sera précisé les coordonnées de la coopérative pour le contact comptable et les mentions légales.

Y a-t-il cession de ma marque en cas d'intégration dans la coopérative ?

Vous conservez la possession de votre marque, si enregistrée à l’INPI, qui pourra apparaître sur tous vos supports de communication.

Est-il possible de répondre à des appels d'offres, appels à projets, marchés publics ?

La coopérative, grâce à sa structure en entreprise, en coopérative, au nombre de salariés accueillis et au volume de chiffre d’affaires mutualisé dans la même entreprise, remplit les critères de recevabilité fréquemment demandés pour répondre à des appels d’offre. L’équipe d’accompagnement participe à la partie administrative et financière de la réponse et accompagne la partie technique lors d’ateliers spécifiques ou groupes de travail. Les réponses peuvent être collectives et regrouper différentes qualités des entrepreneurs, permettant d’avoir une offre adaptée à la demande à présenter.

Vous avez d'autres questions ?

La coopérative, grâce à sa structure en entreprise, en coopérative, au nombre de salariés accueillis et au volume de chiffre d’affaires mutualisé dans la même entreprise, remplit les critères de recevabilité fréquemment demandés pour répondre à des appels d’offre. L’équipe d’accompagnement participe à la partie administrative et financière de la réponse et accompagne la partie technique lors d’ateliers spécifiques ou groupes de travail. Les réponses peuvent être collectives et regrouper différentes qualités des entrepreneurs, permettant d’avoir une offre adaptée à la demande à présenter.